diagnostic électrique

Réfection de l’électricité : 7 postes à regarder avant de demander un devis

1re étape : le diagnostic électrique

Le diagnostic.

Faites établir un état des lieux de l’ensemble de l’installation pour voir les changements à effectuer. Estimez le nombre d’appareils électriques à alimenter pour évaluer la puissance du compteur à poser en fonction de votre consommation présumée.

Pour plus de sécurité, adressez-vous à Promotelec qui peut vous établir un diagnostic : 122 à 155 € suivant le nombre de pièces.

Le professionnel auquel vous faites appel est-il agréé pour réaliser une installation électrique complète aux normes ? Profitez de la présence d’un expert pour estimer aussi la puissance et l’installation nécessaires pour alimenter votre jardin, votre garage…

2e étape : les sept principaux postes à regarder

Dépose de l’ancienne installation :

Enlever les vieilles prises et les interrupteurs, les baguettes, les moulures…

Pensez à faire préciser dans le devis que l’enlèvement de l’ancienne installation et la mise en benne des déchets est à la charge de l’entrepreneur.

Installation du tableau d’alimentation : il doit être situé dans un endroit accessible et pratique. Il comporte : le compteur, le tableau de distribution, les conducteurs de courant et les dispositifs de protection et de sécurité.

Coût de la main d’œuvre et des fournitures : à partir de 800 € environ.

Pour chaque circuit, des mini disjoncteurs différentiels, plus sûrs et plus précis, sont-ils prévus ? La réglementation des volumes pour les pièces humides (douche, salle de bain, laverie…) est-elle bien respectée ?

La mise aux normes :

le professionnel doit respecter les conditions prévues par la norme NF C15-100, qui impose un coupe-circuit différentiel se déclenchant lorsqu’un défaut d’isolation se produit au niveau d’un appareil électrique. Un conseil : Une fois les travaux achevés, vous pouvez les faire certifier par un organisme indépendant (Consuel, par exemple) afin de vous assurer que les travaux respectent bien des normes de sécurité.

Création du réseau électrique les prises, l’éclairage, le chauffage, les appareils de cuisson, téléphone… La distribution électrique des pièces sera-t-elle encastrée ou apparente ? Avez-vous pensé à l’éclairage extérieur, à l’alimentation de la sonnette, à un futur portail électrique ?

Attention ! Si vous souhaitez cacher les fils et encastrer votre installation, d’importants travaux de maçonnerie et de peinture sont à prévoir. Votre budget pourra-t-il le supporter ?

Les prises :

prévoyez les en nombre suffisant dans chaque pièce. L’artisan a-t-il bien pris en compte les prises supplémentaires pour les installations multimédia ? Prévoyez des prises de courant à éclipses pour les enfants. Pour les chambres et le salon, faites installer des prises commandées.

Plus pratiques pour allumer une lampe de chevet depuis la porte d’entrée, par exemple. Les interrupteurs : pensez à les installer à l’entrée et à la sortie des pièces de passage et des couloirs pour intégrer des systèmes de va-et-vient.

 

Spread the love

Laisser un commentaire